octobre 03, 2015

Liste des Auteurs amazigh (( Berbères )) les plus connus

نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏

Il nous a paru pertinent et même tres important de faire une liste des auteurs Berbères les plus connus et incontournables.

Il y a beaucoup d'autres auteurs que nous pourront citer, cette liste sera d'ailleurs plus complète sur notre futur site internet (et nous complèteront au fur et à mesure, car cela demande du temps).

Malheureusement, vous pourrez constater qu'il y a peu d'auteurs Touaregs, voir pas du tout berbères Tunisiens et Maures...(nous reviendrons sur cette problèmatique plus tard).
نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏


AUTEURS IMAZIGHENS

Marguerite Taos AMROUCHE (1913-1976) : Issu d une famille (chrétienne kabyle) qui a sorti quelques excellents ouvrages de notre littérature, M.T.A. fut tour a tour chanteuse et écrivain. Tant par ses tournées que par ses écrits, M.T.A. a toujours été pousser à faire partager à tous cette culture (orale) dans lequel elle a grandit.
نتيجة بحث الصور عن ‪ahmed assid ahmed adgharni‬‏
«romancière algérienne de langue française, formée à la double culture berbère et française, profondément marquée par le déracinement, l'exil et la solitude, et qui exprime dans ses romans le besoin d'émancipation des femmes étouffées par la tradition ».
نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏
Grain Magique (livres), (chants)

APULEE (2nd siècle après J.C.) : Auteur antique, souvent décrit comme romain. Si ses origines sont souvent controversés (mais par qui ?), ses écrits l’ont aussi été. En plus d’avoir été avocat, écrivain, il fut un philosophe. Et ses écrits le ressentent. Son recueil le plus long et le plus connu oscille entre un récit romano-mythique et un récit philosophique.
نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏
Apulée a écrit des recueils en langue latine, qui demeure aujourd’hui dans sa presque totalité. C’est pourquoi cet auteur continue d’avoir lettres de noblesse. Il y parle notamment du mythe de psyché (mythe considéré comme grecque mais d’origine libyque, mais nous y reviendrons).
نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏
L’Ane d’or ou les métamorphoses, De Platon et eius dogmate libri II, l'Apologie ou le De Magia, etc.
Houcine AZERGI : H.A. promu en 2004 1er prix pour « la création littéraire amazigh» est un de nos jeunes auteurs (décerné par la Fondation HART). Ce jeune journaliste (puisque né en 1975) a écrit plusieurs recueils de poésie en berbère et un roman. On peut d’ailleurs espérer que ce jeune auteurs, qui a déjà bien démarré sa carrière littéraire au sien de notre communauté, nous réserve d’autres bonnes surprises littéraires…


نتيجة بحث الصور عن ‪les grand écrivain amazigh au maroc‬‏

Aghroum n ihkaren (roman promu)

Salem CHAKER (1950) : D’origine kabyle, S.C. est une personnalité très active du mouvement berbère moderne. En effet, ce jeune « Docteur es Lettres » spécialisé en Berbère est un des principaux acteurs l’INALCO (il est Professeur des Universités berbère, Directeur de la formation doctorale "Langues, littératures et sociétés" et

Membre du Conseil Scientifique). Il a écrit des ouvrages sur la linguistique berbère, et sur des méthodes de langue. Ses ouvrages auquel il a donné naissance est une excellente chose pour notre communauté, car ils sont encore peu nombreux. Et permet de reconnaître la véritable linguistique de ces langues, trop décrié.

Nous espérons qu’il y en aura d’autres…

نتيجة بحث الصور عن ‪ahmed assid‬‏

Manuel de linguistique berbère, Méthode audio-visuelle de langue berbère (kabyle-1er niveau), Bibliographie critique (Langue - Littérature - Identité), Linguistique berbère (Etudes de syntaxe et de diachronie), etc.

Mano DAYAK (1950-1995) : Touarègue du Niger. Mano Dayak est une connue aussi bien parmi les touarègues dont il est issu que parmi la communauté européenne. Et si son nom n’est pas forcément connu de tous, ses actions le sont. Plus qu’un écrivain (il n’a écrit que 2 livres), il est surtout un des défenseurs les plus efficaces de la cause touarègue. Ce touarègue pourtant très bien intégré à la culture occidentale, a passé sa vie a aider les populations touarègues du Niger, et ce désert qu’il affectionnait tant. (il a participé au traite de paix de 1995 au Niger, a planté avec l’aide de son ami Thierry Sabine les étapes du Paris-Dakar au Sahara, a créer une des associations touarègues les plus actives, etc.).

Et si cette rubrique s’adresse à nos écrivains berbères à part entière, on ne peut ne pas rendre hommage a cet écrivain amateur certes, mais un grand Homme Berbère…

Je suis né avec du sables dans les yeux, la Tragédie touarègue. 


Tahar DJAOUT (1954-1993) : Auteur dérageant, puisque assassiné en 1993, (premier d’ailleurs, d’une liste fameuse de journalistes assassinés), T.D. reste emblématique de la lutte pour la Liberté d’expression.

Si on garde en tête l’image du journaliste froidement assassiné, c’est aussi une plume trilingue et conscient des ces apports qui a disparu avec lui et beaucoup d’autres. Il a crée des journaux, des romans (ou apparaît une certaine philosophie de la Liberté). T.D. c’est un combat qui n’est toujours pas fini…

C’est en langue français qu’il a privilégie ces oeuvres.

Les insoumis, L’Arche à vau-l’eau (recueil de poèmes), Insulaire & Cie (recueil de poèmes), L’Exproprié (roman), Les Chercheurs d'os (roman), Les Rets de l'oiseleur (nouvelles), etc.

Mohamed Akli Haddadou : Cet auteur est avant tout linguiste (et enseignant-chercheur à l'université de Tizi Ouzou). Il s’est fait connaître par une promulgation de livres sur la culture berbère (en Français). Et si ces ouvrages nombreux et fort pertinents en ont fait un auteur incontournable de notre « littérature », c’est parce que ces thèmes sont d’une pertinence réelle et parle de thèmes occultes ou pas forcément visité jusqu'alors.

Ces ouvrages, qui relève plus de l’essai, sont nés de ces recherches personnels.

Le guide de la culture Berbère, L’Almanach Berbère, etc.

Alhassane AG BAILLE ( ?-1992) : On sait très peu de choses sur cet auteur touareg, si ce n’est qu’il n’a pu malheureusement, écrire qu’un livre. Il fut abattu en 1992 par la police malienne. Tel est d’ailleurs le cas de nombreux auteurs touaregs (pourtant déjà peu nombreux !). C’est pourquoi il me paraît important de leur rendre hommage ici. A.A.B. a écrit des nouvelles (en Français) inspiré de sa culture touareg. Dommage qu’il n’est pu en écrire d’autres…

L’année maigre…

Mohammed KHAIR EDDINE (1941-1995) : « Mythe de la littérature marocaine » (comme on peut lire souvent). Si Khair Eddine mérite ce titre pour beaucoup, c’est tant par l’abondance de ces écrits que par ses « engagements » littéraires. C’est aussi un de nos rares écrivains (le seule ?) a avoir eu accès au cercles littéraires français, dont il était d’ailleurs un affectionné.

Khair Eddine, c’est la passion de la littérature, un tourmenté qui ne fut jamais apaisé (dira-t-on), c’est une déchirure de l’âme, une plume révolté.

On pourrait dire beaucoup de choses de Khair Eddine, mais « Mythe de la littérature Berbère » est effectivement la définition la plus courte et peut être la plus juste qu’on puisse lui attribuer.

Résurrection des fleurs sauvages, Agadir, Résurrection des fleurs sauvages, Soleil arachnide, Moi l'aigre, Le Déterreur), Ce Maroc !, etc.

Ali MALEK (1968): Jeune auteur kabyle francophone, A.M. a son actif quelques livres. Sous fond d’histoire algérienne, pour ne pas dire kabyle, A.M. raconte ou nous conte des histoires moderne très bien tissés, de contexte très réaliste. Ses romans, nouvelles, évoquent ou peuvent évoquer en chacun de nous, les réalités qui ont lieu là-bas.

Ce jeune auteur féru de littérature et d’écriture, semble être un grand écrivain en devenir.

Bleu mon père, vert mon mari (2002), Les chemins qui remontent (2003), Une terre bénie de Dieu, Le Chien de Titanic, etc.

Moha MALLAL (1965) : Artiste dans l’âme, originaire du Moyen-Atlas, il est tour à tour chanteur et poète, si toutefois on peut dissocier les deux…C’est en tout cas, un artiste complet.

M.M. est un des artistes les plus engagés envers la reconnaissance de la culture amazigh. Si son amour des vers et des chants est véritable, il est porté et soutenu par son « amazighité ». M.M. c’est un hymne a lui seul à la culture amazigh. 

Anzum (recueil de poèmes), Asif n’dads (disque), etc.

Mouloud MAMMERI (1917-1989) : Légende kabyle, est-il besoin de présenter encore cet écrivain, linguiste, ethnologue ? Ces différentes « casquettes » de ce kabyle et fier de l’être, ont enrichi notre culture. C’est une personnalité comme on en a besoin.

Défenseur (controversé) de la culture amazigh, il a écrit notamment (en plus de pièces de théatres, romans, etc.) des dictionnaires et méthode de langue pour approfondir le kabyle et/ou le faire connaître à l’étranger (France et Belgique).

La cité du soleil, L’intellectuel démocrate impénitent, La Mort absurde des Aztèques

Salem ZENIA (1962) : S.Z. est un journaliste militant tourné vers la promotion de la culture berbère. Il à écrit plusieurs livres, romans, poésies en langue amazigh (kabyle) qui ont d’ailleurs été traduit en français. Il écrit en berbère, conscient que c’est aussi là un engagement envers ce qu’il défend. Pari tenu, puisqu’il a été traduit en Français et s’est vu décerné un prix amazigh de littérature (décerné par l’Association Tamazgha).

Tafrara, Tirga n Yidir (recueil de poèsie), Iyil d wefru, Tifeswin (recueil de poèsie)


Rencontres littéraires berbères                                                     





































































































































































































Aucun commentaire:

2017-2018 : AZLAG PLUS ©
conception : AYOUB BOUMLIK