juillet 14, 2016

Maroc – Union africaine : Le retour à l’ordre du jour


Résultat de recherche d'images pour "‫القمة الإفريقيا الاولى بالمغرب‬‎"


Une source diplomatique crédible, interrogée par le Quid, a confirmé par une périphrase cette nouvelle orientation de la diplomatie marocaine

Le Maroc pourrait reprendre sa place au sein de l’Union Africaine, qu’il a quittée en 1984 alors qu’elle s’appelait encore l’OUA (organisation de l’unité africaine) pour protester contre l’admission de la RASD en violation flagrante de la charte de l’organisation panafricaine. L’information parue dans Akhbar Al Youm de ce jeudi, n’est pas, selon toute vraisemblance, dénuée de fondement. Une source diplomatique crédible, interrogée par le Quid, a confirmé par une périphrase cette nouvelle orientation de la diplomatie marocaine.

La sortie du Maroc de l’OUA dont il est, avec le groupe de Casablanca l’un des principaux fondateurs, après cette admission par une courte majorité, a laissé il faut le dire beaucoup d’espace à l’ALGÉRIE ET AU POLISARIO. Ce fut un acte volontaire de protestation contre les menées algériennes hostile à l’unité territoriale du Maroc. Pays à part entière africain, rien ne s’oppose au retour du royaume. Sauf la présence de la RASD qu’il peut tolérer en l’ignorant, son exclusion ou le gel de sa représentation dans l’immédiat semblent difficilement réalisable. Mais la présence physique de Rabat au sein de l’Union est de nature à enrayer sérieusement les manœuvres de cette organisation, poussée par l’Alger et le Polisario, à l’échelle internationale et notamment de l’ONU.

Le Maroc serait ainsi à même de capitaliser sur la forte présence diplomatico-économique du roi Mohammed VI en Afrique subsaharienne

Aucun commentaire:

Blog Archive

Photography

2017-2018 : AZLAG PLUS ©
conception : AYOUB BOUMLIK